Informations

Coffret cosmétique de Kemeni

Coffret cosmétique de Kemeni


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Les meilleures boîtes d'abonnement beauté qui vous permettent d'essayer avant d'acheter

Il n'y a pas trop de maquillage (n'est-ce pas ?), mais la vérité est que les produits peuvent être chers. Avec autant de marques de cosmétiques, de soins de la peau et de produits capillaires parmi lesquelles choisir, il est difficile de déchiffrer celles qui valent votre argent. Heureusement, les services d'abonnement présentent une solution à la fois économique et super amusante, et ils constituent un moyen facile d'essayer tous les produits les plus tendance de votre liste de souhaits beauté sans débourser beaucoup d'argent.

Découvrez les marques émergentes et produits éprouvés en vous inscrivant aux meilleures box beauté mensuelles. Prêt à vous abonner ? Lisez la suite pour trouver la meilleure box pour vous!

Sans doute le &mdash le plus reconnaissable et certainement l'un des coffrets d'abonnement beauté les plus convoités du marché &mdash Birchbox a été conçu pour les femmes (et les hommes !)

Chaque boîte contient cinq produits d'essai adaptés à vos intérêts, y compris des échantillons de classiques cultes et de marques émergentes. Birchbox propose constamment une gamme diversifiée de produits personnalisés dans des catégories telles que le maquillage, les cheveux, les soins de la peau et les parfums.

Ce qui est génial avec cet achat, c'est que Birchbox a ses propres points de récompense. Examinez les cinq échantillons pour obtenir des points Birchbox, et une fois que vous aurez atteint le gros 5-0, vous recevrez 5 $ supplémentaires à dépenser dans la boutique Birchbox. Vous pouvez acheter Birchbox directement pour vos favoris en taille réelle après être tombé amoureux des échantillons chaque mois.

Birchbox propose également une boîte de toilettage pour hommes, c'est donc une excellente option pour les gars de votre vie aussi !

Une boîte d'abonnement beauté qui vaut bien votre argent, Glossybox est fière de sa sélection mensuelle de produits. Cinq produits essentiels de maquillage et de soins de la peau approuvés par des experts et provenant du monde entier sont livrés à votre porte, emballés dans une jolie boîte souvenir qui sera certainement aussi utile que chaque produit individuel.

Chaque boîte est évaluée à plus de cinq fois le coût, et vous pouvez vous attendre à voir au moins trois produits en taille réelle chaque mois.

49,99 $ pour un abonnement saisonnier

Ce n'est pas votre forfait mensuel moyen avec quelques échantillons de cosmétiques à essayer. Considérez FabFitFun comme un grand cadeau de saison qui propose un mélange de produits de beauté, de fitness, de mode, de bien-être et pour la maison pour vous aider à vous sentir bien de l'intérieur.

FabFitFun propose régulièrement des ventes pour les membres, des modules complémentaires aux offres exclusives des marques partenaires, afin que vous puissiez maximiser votre statut d'abonnement !

Les coffrets d'abonnement beauté peuvent devenir coûteux en fonction de la quantité, des marques et de la taille des échantillons. Mais avec le service de livraison de Dermstore, vous obtenez votre dose de beauté à un prix abordable.

Se concentrant fortement sur les soins de la peau et les produits capillaires, chaque boîte est évaluée à plus de 100 $ et regorge de produits de grande taille et de voyage de marques telles que NuFACE, Ouidad, Phytomer, etc.

Disponible pour les hommes et les femmes, ScentBird est une boîte d'abonnement beauté qui est entièrement consacrée au parfum. Parfait pour le collectionneur de parfums, Scentbird vous donne la possibilité de tester des parfums de créateurs avant de faire des folies sur une bouteille pleine. Chaque approvisionnement mensuel de parfum est associé à un étui chic et réutilisable que vous pouvez jeter dans votre fourre-tout.

Créez un compte sur le site Web de la marque et répondez à un quiz pour faire correspondre votre meilleur parfum, et assurez-vous d'évaluer chaque échantillon directement sur le site pour déterminer quel lot vous allez essayer ensuite.

Il est idéal pour les débutants en beauté essayant d'identifier leur parfum signature ou pour les fans de parfums aguerris qui veulent éviter de dépenser une fortune.

Cette box d'abonnement beauté mensuelle est adaptée aux femmes noires et son prix est assez incroyable. De plus, chaque box vous est entièrement unique : il vous suffit de répondre à ce petit quiz beauté, et les maîtres de BlakBox créeront une box personnalisée pour votre peau mélanique.

Chaque boîte arrive au cours de la troisième semaine de chaque mois et attendez-vous à être impressionné, car chacune contient jusqu'à 125 $ de produits de grande taille et de luxe.

à partir de 41,95 $ par boîte bimensuelle

Le nom de ce choix dit vraiment tout. Cette boîte d'abonnement beauté bimensuelle comprend une collection thématique et saisonnière de seul des produits de grande taille de certaines des meilleures marques de beauté entièrement naturelles sur le marché, le tout à une fraction de leur prix de vente au détail.

Chaque boîte est remplie d'environ 150 $ de produits de beauté propres, vous pouvez donc mettre à niveau toute votre routine sans trop puiser dans votre compte bancaire.

Si vous aimez la beauté propre et sans cruauté, alors vous avez absolument besoin de cette boîte. Cette boîte d'abonnement de beauté éthique organise votre sélection pour inclure quatre produits respectueux des animaux, non toxiques et à base de plantes que vous pouvez porter avec plaisir, le tout pour 15 $.

Bonus : Vous obtenez un bon de 4 $ avec chaque boîte pour vous réapprovisionner en certains de vos favoris.

Ne vous laissez pas tromper par son prix inférieur à 20 $ : cette boîte d'abonnement beauté est remplie de produits de marques de luxe comme Elemis, Molton Brown, Josh Wood Colour, et plus encore. Chaque boîte est livrée avec six produits pleine grandeur qui vous feront vous sentir le plus glamour. De plus, vous pouvez acheter des boîtes précédentes et des ensembles en édition limitée pour en avoir vraiment pour votre argent.

OK, donc cette boîte d'abonnement beauté est peut-être plus chère que les autres de cette liste, mais faites-nous confiance : elle vaut chaque centime. La Detox Box est inondée d'au moins 90 $ de produits de beauté verts et propres (pensez à Indie Lee, Naturopathica et plus encore!) D'une ou plusieurs marques à tester.

Il est fortement organisé pour ne vous apporter que les produits de beauté propres & ldquoholy graal & rdquo, alors attendez-vous à certaines des plus grandes offres de luxe de la beauté verte sans dépenser 100 $.

Pour les connaisseurs de K-beauty dont le rituel de soin hebdomadaire comprend des masques en tissu par groupe, cette box d'abonnement beauté est faite pour vous.

Choisissez parmi deux options mensuelles : le plan Lux, avec sept masques en tissu, ou le Lux Plus, avec 10 à 12 articles qui comprend un mélange de masques en tissu et de produits de soin de la peau. Sur la clôture? Commencez avec le plan de masque en feuille 4-Ever d'entrée de gamme qui comprend quatre articles pour moins de 10 $.

Chaque boîte est organisée et expédiée de la Californie ensoleillée et composée par une équipe de passionnés de masques en feuille qui décompose les meilleurs masques du marché à un prix incroyablement bas.


Histoire des cosmétiques américains

L'histoire de la cosmétique est fascinante, car les normes de beauté ont considérablement changé au cours des derniers siècles. En fait, il n'était pas rare que des messieurs de la classe supérieure portent du maquillage ou des perruques.

Les cosmétiques, les coiffures et les vêtements des premières années de l'Amérique semblent maintenant démodés et humoristiques, mais c'est peut-être ainsi que nos descendants verront un jour les cosmétiques du 21e siècle !

Cosmétiques américains du XVIIe siècle

Certains hommes amérindiens ont peint leur corps pour la décoration. Un chef pouvait passer huit heures à se peindre, et les Amérindiens utilisaient des graisses animales (qui leur donnaient une odeur piquante) sous les peintures pour protéger leur peau du froid et des insectes.

En 1651, de nombreux colons américains de la haute société étaient en colère parce que certains serviteurs sous contrat avaient commencé à utiliser des produits cosmétiques tout comme les propriétaires terriens. Le tribunal général du Massachusets a publié une liste exclusive interdisant aux serviteurs d'avoir toutes les « marques » de l'homme ou de la femme telles que la poudre pour les cheveux, le rouge et le parfum.

Dès 1636, le Harvard College a imposé une interdiction imposée par des amendes qui interdisaient aux étudiants « de porter des cheveux longs, des mèches, des pointes, des boucles, des croustillants et des séparations, ou le poudrage des cheveux ».

De nombreux cosmétiques faits maison ont été utilisés, comme le remède d'une couche de bacon sur le visage d'une dormeuse pour adoucir sa peau et conjurer les rides.

Les coquilles d'œufs ont été broyées avec de l'eau de toilette pour faire une poudre pour le visage acceptable.

Les lèvres étaient rougies en suçant des citrons.

Une perruque pour femme était confectionnée avec une armature en fil de fer d'au moins un pied de hauteur, recouverte de tissu, puis les cheveux étaient empilés et bouclés dessus. De la poudre parfumée a été saupoudrée sur le dessus.

Les hommes portaient de grandes perruques avec des cheveux bouclés atteignant leurs épaules, ce qui les faisait ressembler à des lions hirsutes.

D'autres produits cosmétiques américains du XVIIe siècle étaient des flacons de poitrine dans lesquels étaient placées des fleurs fraîches et de l'eau, des masques, des patchs et des lotions pour la peau.

Cosmétiques américains du XVIIIe siècle

Un gentleman américain du XVIIIe siècle possédait généralement un dressing qui contenait ses étuis de rasoir, ses ciseaux, ses peignes, ses fers à friser, ses bouteilles d'huile et de parfum, sa houppette, sa brosse et son savon. Le matin après s'être rasé, du rouge et de la poudre ont été appliqués.

Les hommes portaient des morceaux de soie gommée appelés patchs sur leur visage pour couvrir les imperfections mais aussi comme décoration. Certains patchs étaient de différentes conceptions comme des étoiles, des animaux ou des navires. À une certaine époque, une personne a indiqué son allégeance politique de quel côté il portait ses patchs - il était un Tory s'il les portait à droite, et un Whig s'il les portait à gauche.

La plupart des messieurs avaient une pièce spéciale dans leur maison, appelée un cabinet de toilette. Ici, les perruques pouvaient être poudrées. La poudre peut être marron clair, bleue, rose grisâtre, violette ou blanche.

Même les soldats portaient des perruques tout au long du XVIIIe siècle. Une livre de farine était distribuée à chaque soldat dans le but de poudrer sa perruque.

A cette époque, les perruques et les coiffures des dames étaient si élaborées qu'elles n'étaient pas refaites plus de trois à neuf semaines en été, et une période plus longue s'écoulait en hiver. Les cheveux n'ont jamais été peignés ou touchés dans les intervalles. Du poison était appliqué quotidiennement sur la tête pour contrôler la vermine, mais parfois sans succès.

La plupart des femmes américaines du XVIIIe siècle avaient des étuis à pansements contenant des crèmes froides, des décolorants à base d'agrumes, des teintures capillaires, des faux cheveux, des fards à paupières en noir de fumée ou en khôl, des lotions et des huiles. Des bouteilles d'eau ont également été placées dans les cheveux pour garder les fleurs fraîches.

Pour protéger la peau d'une dame du soleil, soit un masque en velours ou en satin était porté, soit de grands éventails en dentelle, en coquillage, en ivoire ou en plumes étaient utilisés.

Certaines dames se retiraient la nuit avec des gants de cuir habillés d'amandes et de spermaceti pour adoucir et blanchir leurs mains.

Les médecins de l'époque portaient fréquemment des cannes qui, lorsqu'elles tapaient sur le sol, libéraient du désinfectant parfumé à travers un couvercle perforé sur le dessus de la canne. Cela était censé protéger le médecin de la maladie.

Cosmétiques américains du XIXe siècle

En Amérique au 19ème siècle, l'utilisation des cosmétiques a diminué. Les personnes âgées s'en servaient pour dissimuler les marques de l'âge. Plus de savon a été utilisé que de crèmes. Une combinaison de terre, d'eau de rose et de lait de coco a fait une lotion pour les mains populaire.

Les hommes ont décidé que les cosmétiques étaient efféminés et ont éliminé tous les cosmétiques sauf la coiffure. Pour cela, les hommes riches utilisaient l'huile de macassar parfumée et les hommes pionniers utilisaient la graisse d'ours disponible.

Pendant la guerre de Sécession, les profiteurs du Nord ont pris l'habitude coûteuse de se poudrer les cheveux avec de la poussière d'or et d'argent.

En 1866, on découvrit que l'oxyde de zinc pouvait constituer une excellente base pour la poudre pour le visage. Il était sûr, tenait sa couleur et était bon marché.

Entre 1880 et 1900, seule la moindre cosmétique était à la mode. La marque d'une vraie dame était son apparence naturelle et intacte.

Cosmétiques américains du XXe siècle à nos jours

En 1906, Charles Nessler, un Allemand vivant à Londres, annonce sa vague « permanente ». Cela a pris huit à douze heures et a coûté 1 000 $. Au cours de la première année, seules dix-huit femmes ont osé en avoir un. Endommager les cheveux avec la chaleur était déjà connu comme quelque chose à éviter pour des cheveux sains.

D'autres innovations sont arrivées, comme des rouges à lèvres dans des tubes ovales, des boîtes de poudre d'or et d'argent appelées « compactes », des crayons à sourcils, des packs pour le visage à base de boue parfumée, de fard à paupières et de vernis à ongles et à cheveux. Malgré cette innovation, de nombreuses personnes se tournent vers les remèdes naturels et les recettes à l'ancienne pour obtenir leurs meilleurs conseils de beauté.

Les cosmétiques sont devenus une industrie majeure pendant la Première Guerre mondiale.

À la fin des années 1960, une campagne a été lancée pour inciter les hommes à acheter de plus en plus de lotions et autres produits cosmétiques. Les préparations de beauté pour hommes comprenaient une crème après-rasage qui prétendait avoir des propriétés antirides, des shampoings, de la mousse pour le bain, des eaux de Cologne, des déodorants, des hydratants, un restaurateur de couleur de cheveux, de la laque pour les cheveux et des lotions contre les intempéries.

Pour capter plus de dollars sur le marché masculin, diverses entreprises proposent désormais des produits pour les soins du visage et de la peau, les soins des mains et la coloration des cheveux.

L'homme du 20e siècle a grandi pour ressembler de plus en plus à son homologue du 18e siècle. Nous pourrions bientôt faire le même commentaire que Zeno (un Grec qui a vécu environ 350 av.

Étonnamment, les gens pensaient que les traits physiques étaient utilisés pour signifier votre personnalité ! Découvrez comment l'apparence détermine votre personnalité à l'ancienne.

Le maquillage, les coiffures et les conceptions de la beauté ne sont que quelques-uns des nombreux éléments changeants de la culture américaine ! Voyez à quel point les attentes des enfants ont changé depuis le bon vieux temps !


Les meilleures boîtes d'abonnement mensuel de tous les temps

1. ipsy

Pourquoi c'est l'un des meilleurs : Vous aimez les marques comme tarte, MAC, Make Up For Ever et plus encore ? Si tel est le cas, vous devez vous abonner à Ipsy.

Cet abonnement beauté mensuel a été lancé en 2012 et a toujours offert une valeur incroyable (environ 50 $) en produits de beauté depuis. Populaire et abordable, nos lecteurs ont couronné Ipsy l'un de leurs abonnements beauté préférés plusieurs années de suite. Chaque mois, vous recevrez cinq produits de maquillage, de soins de la peau, de soins capillaires et de beauté en taille réelle et/ou deluxe, tous livrés dans une trousse de maquillage si mignonne que vous pourriez être tenté de l'utiliser comme pochette.

Vous répondrez à un quiz lors de votre inscription afin que vos livraisons correspondent à vos goûts et préférences, mais votre boîte sera une surprise. De plus, vous pouvez évaluer tous les articles que vous recevez, afin que vos produits deviennent plus personnalisés au fil du temps.

2. Poste sur mesure

Pourquoi c'est l'un des meilleurs : Bespoke Post se décrit comme des boîtes pour les gens "qui s'en foutent" et nous ne pourrions pas être plus d'accord.

Lancé en 2011, Bespoke Post est un service de box d'abonnement mensuel pour hommes de haute qualité qui vous offre une « mini mise à niveau de style de vie » dans chaque box. Chaque mois, ils organisent de manière experte plusieurs nouvelles boîtes autour d'un thème. Le thème du mois dernier était « Off-Duty » et la boîte comprenait un t-shirt à manches longues super doux de Bread & Boxers Melange Long Sleeve Crew Neck (d'une valeur au détail de 34,95 $) et un pantalon de survêtement confortable 100 % biologique de Bread & Boxers d'une valeur de 59,95 $. Un autre thème de publication sur mesure ? La box “Kempt”, centrée sur le toilettage. Il comprenait un shampooing, un revitalisant et même un masque de boue.

L'abonnement prend également en charge la personnalisation. Les abonnés peuvent sélectionner ce qu'ils veulent dans les boîtes nouvelles ou passées - ou sauter ce mois. Pensez à Bespoke Post comme un moyen de mettre à niveau un aspect de votre vie chaque mois. La valeur est également systématiquement supérieure au coût de la boîte.

Coût: 45 $ par mois. Inscrivez-vous ici.

COUPON: Utiliser le code ADDICT25 jusqu'à 25% de réduction sur votre première box.

3. Boîte d'écorce

Pourquoi c'est l'un des meilleurs : Même les animaux de compagnie aiment une bonne journée de courrier, ce qui pourrait être la raison pour laquelle BarkBox est un service de boîte d'abonnement mensuel préféré des lecteurs pour les chiens.

Pendant que vous profitez de votre dernière boîte d'abonnement, votre toutou pourrait se délecter de ses propres surprises. Dans chaque boîte de haute qualité, votre chiot recevra deux sacs de friandises pour chiens entièrement naturelles fabriquées aux États-Unis ou au Canada, deux jouets innovants et une pièce à mâcher, le tout inspiré d'un nouveau thème mensuel original. Les collections précédentes étaient basées sur des thèmes tels que « Dogsgiving », « Peanuts » et « Lick or Treat.” ».

Il existe même une option de « super mâcher » pour les chiens qui semblent détruire tous les jouets avec lesquels ils entrent en contact ou qui ne peuvent pas en avoir assez de la lutte à la corde (ça a l’air méchant). Les prix commencent à 23 $ la boîte pour un forfait de 12 mois et incluent la livraison gratuite à l'intérieur des 48 États contigus des États-Unis. Chaque boîte est évaluée à plus de 40 $.

COUPON: Obtenez un mois supplémentaire gratuit lorsque vous souscrivez à un abonnement de 6 ou 12 mois. Aucun coupon nécessaire - utilisez simplement ce lien.

4. Coffret Beauté Allure

Pourquoi c'est l'un des meilleurs : Séduire lecteurs de magazines, réjouissez-vous ! Il y a une boîte qui donne vie aux pages de la publication de beauté bien-aimée.

Si vous feuilletez le dernier numéro de Séduire n'est pas suffisant pour obtenir votre dose de maquillage, de soins capillaires et de soins de la peau, il est temps de vous inscrire à la Allure Beauty Box, une boîte d'abonnement mensuel créée par les experts et les éditeurs de Séduire. Chaque mois, les abonnés reçoivent des articles de beauté et de maquillage de luxe et de grande taille, ce qui leur permet d'essayer facilement les tendances beauté et de découvrir de nouvelles marques.

Alors que la boîte vous coûtera 23 $ par mois, les six articles à l'intérieur auront une valeur totale de plus de 100 $. Notre livraison la plus récente comprenait une bouteille pleine grandeur de composé resurfaçant U Beauty (d'une valeur au détail de 148,00 $), la crème capillaire quotidienne Christophe Robin (d'une valeur de 43 $), Floss Lip Advocate in Your Honor (d'une valeur de 18 $), Madeca Derma Revitalizing Sheet Mask (1,99 $), un échantillon de La Roche-Posay Anthelios Melt-in-Milk Sunscreen for Face & Body SPF 100, (valeur estimée 1,39 $) et Sisley Black Rose Cream Mask (valeur estimée 28,67 $). Il est facile de voir à quel point la valeur de cette boîte dépasse de loin le coût de l'abonnement mensuel.

Besoin de plus de conviction ? Lisez nos dernières critiques de la Allure Beauty Box et apprenez-en plus sur les produits récemment lancés, les lauréats de prix de beauté et les trouvailles occasionnelles de marques de beauté indépendantes.

Coût: 23 $ par mois. Inscrivez-vous ici.

COUPON: Obtenez un Mega Bundle gratuit lorsque vous vous inscrivez pour un abonnement de 12 mois ! Aucun coupon nécessaire - utilisez simplement ce lien.

5. Club Menlo

Pourquoi c'est l'un des meilleurs : Menlo Club est l'un de nos abonnements de vêtements préférés pour hommes pour un certain nombre de raisons. Lancé en 2002 par deux meilleurs amis qui se sont rencontrés à l'USC (ils s'appelaient auparavant Five Four Club), Menlo Club propose des vêtements pour hommes de qualité à un prix vraiment raisonnable. Voici comment cela fonctionne : pour 60 $/mois, vous recevrez une livraison de Five Four, de vêtements de sport Grand AC ou de produits New Republic. Une boîte récente, organisée autour du thème « Comeback Kid », comprenait une chemise boutonnée 100 % en coton douce et confortable dans des tons de gris et de blanc et un pull-over à demi-zip confortable et classique en noir. .

En moyenne, vous recevrez deux articles par mois et chaque mois est différent. Il est également facile d'échanger les tailles. La livraison est gratuite et vous pouvez suspendre ou annuler votre compte à tout moment. C'est un moyen facile de mettre à jour (ou d'améliorer) votre garde-robe, comme l'indiquent nos critiques du Menlo Club.

COUPON: Temps limité seulement! Utiliser le code MENLOTB30 pour obtenir votre première boîte pour seulement 30 $ ! (50% de réduction).

6. Livre du mois

Pourquoi c'est l'un des meilleurs : Parfois, la recherche de votre prochain bon livre est un combat. Il y a tellement de titres parmi lesquels choisir ! Allez-vous avec le best-seller? Essayer un nouvel auteur ? Enfin, commandez une copie de ce titre dont tout le monde parle ou demandez simplement conseil à vos amis lettrés ? Le livre du mois veut éliminer les conjectures du prochain livre dans lequel vous vous plongerez. Un moyen amusant et super facile de vous assurer qu'il y a toujours un bon livre sur votre table de chevet, cet abonnement hautement personnalisable propose une variété de genres afin qu'il y ait toujours quelque chose pour piquer votre intérêt (et peut-être même vous pousser hors de votre zone de confort) .

Voici comment cela fonctionne : chaque mois, vous choisissez un nouveau titre à couverture rigide parmi cinq options (consultez leurs dernières options ici). Au fur et à mesure que vous tournez les pages, vous lisez réellement aux côtés de la communauté du livre du mois, ce qui revient à rejoindre un grand club de lecture convivial. Votre premier livre coûte 9,99 $ et après cela, 14,99 $ par mois. C'est beaucoup plus abordable que d'acheter un tout nouveau livre à couverture rigide au prix fort.

Encore mieux? Souvent, vous aurez également accès aux livres récemment publiés avant qu'ils ne soient disponibles à la vente. Alors, abonnez-vous et bientôt, vous deviendrez peut-être l'ami auquel les autres viennent pour des recommandations de livres.

COUPON: Temps limité seulement! Utiliser le code PACKABOOK pour obtenir votre premier livre pour seulement 9,99 $

7. BeautyFIX

Pourquoi c'est l'un des meilleurs : Paging tout le monde totalement obsédé par leur routine de soins de la peau.

Éloignez-vous de votre miroir de salle de bain et dirigez-vous vers votre nouvel abonnement préféré : BeautyFIX. Créé par les esprits derrière Dermstore, un guichet unique pour les produits de soins de la peau et de beauté, cet abonnement mensuel apporte le meilleur de la beauté à votre porte. Chaque mois, les abonnés reçoivent un mélange d'au moins six produits grand format et de luxe.

Les boîtes précédentes comprenaient de grandes marques telles qu'Avene (qui s'appelle elle-même la principale gamme de soins de la peau dans les pharmacies européennes), Paula’s Choice (soins de la peau sans cruauté et basés sur la recherche), Skinceuticals (un favori des célébrités), ByTerry, Jane Iredale et Juice Beauté.

8. Correction de points

Pourquoi c'est l'un des meilleurs : En termes simples : Stitch Fix est le service de stylisme personnel en ligne d'origine, et il reste l'un des meilleurs.

Lancé en 2011, la mission de Stitch Fix est de changer la façon dont les gens trouvent les vêtements qu'ils aiment en combinant la technologie avec la touche personnelle d'experts en style chevronnés. Leur objectif est de vous faire gagner du temps tout en faisant évoluer votre style personnel au fil du temps. Au fil des ans, Stitch Fix est passé de la restauration aux femmes dans une certaine gamme de tailles, à toutes les tailles (taille plus, maternité, petite). Il existe également des options pour les hommes et les enfants.

Voici comment cela fonctionne : vous remplirez un profil qui donnera à votre styliste toutes les informations dont il a besoin pour vous envoyer cinq articles qu'il pense que vous allez adorer. Ce styliste sort d'un placard très profond rempli de pièces classiques et de tendances que vous voudrez peut-être essayer. Ils ont tout, des gilets en duvet confortables aux joggeurs fuselés du moment aux petites robes noires (ils ont même des manteaux - un hybride d'un cardigan et d'un manteau - que vous pouvez lire dans notre plus récent Stitch Fix revoir).

Dites à votre styliste quelle gamme de prix vous voulez vous assurer de rester dans votre budget. (Si vous conservez les cinq articles, vous bénéficierez d'une remise totale de 25 %.) Si votre premier Fix ne vous convient pas parfaitement, ne vous inquiétez pas. Il faut généralement quelques essais avec vos commentaires pour entrer dans le rythme. Vous pouvez programmer les livraisons selon vos besoins ou de façon régulière.

Coût: Frais de coiffure non remboursables de 20 $ par livraison. Inscrivez-vous ici.

9. Caisse Kiwi par KiwiCo

Pourquoi c'est l'un des meilleurs : Kiwi Crate a maîtrisé l'apprentissage en s'amusant.

Chaque mois, les esprits de KiwiCo créent des projets scientifiques pratiques conçus pour susciter la curiosité et encourager la découverte pour les enfants de tous âges. A l'intérieur, les enfants reçoivent toutes les fournitures nécessaires aux activités d'apprentissage. Les projets inclus dans cet abonnement de KiwiCo couvrent un certain nombre de domaines de développement, notamment la science, la technologie, l'ingénierie et l'art grâce à la résolution de problèmes et au jeu imaginatif.

Alors que la boîte Kiwi Crate convient aux enfants de 5 à 8 ans, KiwiCo propose également un certain nombre d'autres boîtes d'abonnement pour les enfants de tous âges.

Coût: 19,95 $ par mois. Inscrivez-vous ici.

COUPON: Temps limité seulement! Utiliser le code MSA50 pour économiser 50% sur votre première box !

10. Winc

Pourquoi c'est l'un des meilleurs : Winc est la box d'abonnement vin originale. Anciennement connu sous le nom de Club W, Winc a réinventé le club des vins traditionnel avec sa sélection régulièrement renouvelée de vins de petite production provenant directement des vignobles et des vignerons.

Que vous soyez novice en matière de vin ou que vous ayez un palais très particulier, votre abonnement Winc commencera par un sondage amusant et facile où vous pourrez indiquer vos préférences. Si vous n'êtes pas sûr de vos préférences ou si vous n'êtes pas très bien informé sur le vin, ne vous inquiétez pas : les questions sont conçues pour être faciles pour les novices et les connaisseurs. Sur la base de vos réponses, Winc vous propose des vins uniques et abordables conçus pour plaire à votre palais. Vous n'êtes pas sûr de l'une de leurs recommandations ? Des modifications peuvent être facilement apportées à votre envoi.

Une livraison récente comprenait le NV Finke's™ Brut Sparkling White Wine, une boisson, une boisson pétillante, le Viognier L'Atelier du Sud® 2019, qui présentait des notes florales et d'agrumes et le Matchlock Merlot 2017, une coulée de baies confiturées.

Curieux de savoir à quoi d'autre vous pouvez vous attendre ? Lisez nos critiques Winc ici.

Coût: Les bouteilles commencent à 14,99 $. Inscrivez-vous ici.

COUPON: Obtenez 4 bouteilles pour seulement 29,95 $! Aucun coupon nécessaire - utilisez simplement ce lien.

11. Club de rasage du dollar

Pourquoi c'est l'un des meilleurs : Prêt pour un rasage de près et de près ? Entrez Dollar Shave Club, un abonnement qui a totalement transformé notre façon de penser les rasoirs.

Alors qu'il s'agissait de l'un des premiers services d'abonnement aux cartouches de rasoir, la gamme de produits Dollar Shave Club s'est élargie et propose désormais une gamme de produits de soins unisexes tels que brosses à dents, dentifrice, lotion, crème hydratante, beurre à raser, gel à raser et crème à raser.

Lors de leur inscription, les nouveaux clients rempliront un questionnaire sur le plan de toilettage pour créer un kit de démarrage entièrement personnalisé selon leurs besoins, ou choisiront d'acheter des articles à la carte. Cette approche super flexible des abonnements et des achats signifie qu'il est facile de garder votre armoire à pharmacie en stock. Il n'y a pas d'engagements à long terme et il est facile d'annuler.

Besoin de plus de raisons de vous abonner ? Lisez nos critiques du Dollar Shave Club.

COUPON: Obtenez votre premier Starter Set pour 5 $ plus la livraison gratuite ! Aucun coupon nécessaire - utilisez simplement ce lien.

12. Chef à domicile

Pourquoi c'est l'un des meilleurs : Il y a tellement d'abonnements à des kits de repas parmi lesquels choisir, il peut être difficile de dire lequel est le mieux adapté à vos besoins.

Cependant, Home Chef est l'abonnement au kit de repas sur lequel tous les critiques de MSA semblent être d'accord. Il y a un certain nombre de raisons pour lesquelles il a fait cette liste : des ingrédients frais, des recettes faciles à suivre, un menu de recettes en constante évolution - la liste s'allonge encore et encore.

Voici comment cela fonctionne : chaque semaine, les abonnés peuvent parcourir la collection tournante de recettes de Home Chef (qui incluent des options végétariennes) et faire leurs choix pour des repas qui serviront deux, quatre ou six personnes. Une fois que vous avez pris vos décisions, vous recevrez des boîtes réfrigérées d'ingrédients (viandes, produits frais, épices, etc.) aussi souvent qu'une fois par semaine dans votre kit de livraison de repas.

Coût: Les repas commencent à 9,95 $ par portion. Inscrivez-vous ici.

COUPON: Économisez 80 $ sur vos quatre premières boîtes ! Aucun coupon nécessaire - utilisez simplement ce lien.

13. Tronc Club

Pourquoi c'est l'un des meilleurs : Depuis 1901, Nordstrom a livré la mode aux masses. Désormais, ils le livreront à votre porte avec Trunk Club, le service de stylisme personnel en ligne du grand magasin bien-aimé qui vise à éliminer les conjectures sur les abonnements de vêtements.

Voici comment cela fonctionne : après avoir rempli un profil conçu pour informer votre styliste personnel de votre taille, de vos préférences et de votre budget (les pièces ont tendance à se vendre entre 40 $ et 300 $), votre styliste dédié organisera six à 12 vêtements de haute qualité. et pièces accessoires. La meilleure partie? Vous pouvez revoir leurs choix avant l'expédition. Cela signifie qu'il n'y aura pas de surprises et que vous ne recevrez que les articles que vous avez approuvés.

Après avoir reçu votre box, vous ne serez facturé que pour les articles que vous conservez. Et bien que Trunk Club puisse être un abonnement, ce n'est pas obligatoire. Vous pouvez contrôler la fréquence de vos livraisons et choisir de commander des envois ponctuels ou d'en faire une chose récurrente.

Besoin d'en savoir plus ? Jetez un œil à nos avis sur le Trunk Club.

Coût: 25 $ de frais de coiffage non remboursables par boîte. Inscrivez-vous ici.


Collectionner des cosmétiques vintage raconte l'histoire des femmes

La collectionneuse Joan Renner sort soigneusement une boîte à poudre lumineuse à imprimé floral de sa table basse de vitrine, la tenant comme un joyau chéri. La boîte a près de 100 ans, un trésor qu'elle a trouvé au cours de sa recherche constante pour développer sa collection de cosmétiques vintage.

&ldquoPour moi, ces boîtes racontent l'histoire des femmes&rdquo, dit-elle, ajoutant qu'elle se considère comme la gardienne de ces pièces qui représentent une période dans le temps. &ldquoC'est l'histoire sociale, c'est l'histoire de l'art, ils en disent tellement.&rdquo

La collection Joan&rsquos d'emballages de cosmétiques s'étend de la fin des années 1800 aux années 1950. Vous pouvez presque voir la chronologie dans l'illustration de la boîte. &ldquoTrès tôt, on pensait que seules &lsquoloose femmes&rsquo portaient du maquillage, donc l'emballage était très simple et ils appelaient le produit des choses comme &ldquoa embellisseur de teint,&rdquo Joan, en désignant une boîte de couleur manille unie. &ldquoDans les années 1920&rsquos, il était acceptable que les femmes se maquillent en public, de sorte que les designs des emballages sont devenus plus audacieux. Ensuite, à l'époque de la Seconde Guerre mondiale, tout était très patriotique car le front intérieur comptait sur les femmes pour se faire belles car c'était considéré comme un stimulant pour le moral des hommes qui devaient aller se battre. &rdquo

Sa fascination pour ces petites boîtes et ces compacts a commencé il y a plus de 20 ans lorsqu'elle et son mari étaient dans un marché aux puces et qu'elle a repéré un compact de la foire mondiale de New York en 1939. &ldquoJ'étais juste intrigué par sa conception.&rdquo

Joan a des compétences de recherche pointues pour découvrir d'où et quand proviennent tous ses objets cosmétiques collectés. &ldquoJ'ai des guides de prix de collectionneurs des années 1990 et parfois je trouve des choses là-dedans. Je ramasse de vieux magazines et cherche les publicités. J'ai également un abonnement à ancestry.com et vous pouvez y rechercher des journaux. Vous devez être vraiment dévoué et creuser, mais j'aime cette partie !&rdquo

Joan est également une historienne bien connue autour de Los Angeles. Elle a donné des conférences sur les femmes dans le crime, a été guide pour Esotouric Tours, une entreprise spécialisée dans la présentation des traditions oubliées de LA et des scènes de crime, et elle organise les archives des Police Daily Bulletins à la Los Angeles Police Historical Society. Elle faisait partie de l'équipe de recherche du livre récemment publié, &ldquoLAPD 53&rdquo, écrit par James Ellroy, présentant des photos de scènes de crime datant de 1953. Elle dirige également son propre blog, Vintage Powder Room, où elle écrit sur les objets de sa collection.

Interrogée sur le lien entre sa passion pour le crime et les cosmétiques, elle rit. &ldquoMes intérêts peuvent sembler totalement divers, mais dès que vous commencez à parler des femmes qui se comportent mal et de vos femmes fatales, les cosmétiques jouent un rôle important dans cela, alors ils se croisent !&rdquo

Quant à trouver les produits, Joan dit qu'elle trouve la plupart de ses objets de collection en ligne ces jours-ci, car les marchés aux puces et les ventes immobilières ne semblent plus les avoir. &ldquoCes ventes n'ont plus d'articles qui remontent aussi loin.&rdquo

Elle a dit qu'elle était souvent surprise de trouver les boîtes à poudre en excellent état et que les femmes s'occuperaient de quelque chose qu'elles trouvent joli ou spécial. Certaines des plus belles boîtes à poudre sont venues de l'ère de la dépression parce que les femmes seraient prêtes à sauter un repas pour dépenser un quart sur quelque chose qui les faisait se sentir bien parce que c'était joli. Ensuite, ils les rangeraient dans un endroit spécial comme un tiroir à lingerie qui est l'endroit parfait pour eux car il fait sombre et sec. C'est probablement pourquoi la plupart d'entre eux ont encore des couleurs vives et sont en parfait état, parfois ils n'ont même jamais été ouverts pour utiliser le produit.&rdquo

As for preserving them, Joan takes special care to keep them in good condition. &ldquoI don&rsquot let the sun shine on them because that will fade them. When they&rsquore not on display, I wrap them in archival paper and put them in archival boxes. I keep them at room temperature. Most of them are just made of cardboard paper so light and dampness will destroy them.

As for the packaging of today&rsquos cosmetics, Joan finds it all very uninspiring. &ldquoMakeup packaging now is really bland and it all looks the same. There used to be pride in the packaging, but now it&rsquos more about instant gratification, and people just throw away the packaging. I think they are really missing out. I know when I go shopping, I find myself and others drawn to the items that have some eye appeal. I really like the brands doing more retro designs like Besame or Benefit. Back then, cosmetics companies were competing for women&rsquos attention. The graphics were meant to capture the eye and are absolutely gorgeous.&rdquo


The History of Skin-Care Layering

We've established that in South Korea, there is a deep cultural affinity for skin-care layering. But during the 1980s and into the 1990s, the products being sold there were, according to Allure contributor Euny Hong, who grew up in South Korea, "packaged unattractively in dusty tubs and smelled like carpet deodorizer." In other words, these were not products that women in other parts of the world were dying to get their hands on (or slather on repeatedly).

But a major shift took place in the mid-1990s. The South Korean government decided that if it wanted to be economically viable in a global economy, the country needed to have a seat at the cool kids' table. It needed to become cool, and then it needed to export that cool. This gave way to the multitude of K-beauty products we all know and love today — and marked the birth of super-sized regimens that could include up to 17 steps.

Meanwhile, Americans were primed and ready for the multistep skin-care revolution, thanks to brands like Clinique. In 1968, the company introduced its now-iconic 3-Step Skin Care System — consisting of cleansing, toning, and moisturizing — and taught the world the importance of a consistent routine. So in 2014, when Allure published a six-page feature on the layering trend that was making its way to the United States from Asia, it was all systems go, and many women began to adopt routines that swelled to 10 (or even more) steps.

But then, in 2019, the pendulum swung in the opposite direction, and "skip care" was born. Products became multitaskers, and followers combined numerous hydration steps to achieve similar results in one go — thus paring down their regimen.

Today, the typical routine has settled somewhere in between, to about four or five steps. So while figuring out the best way to layer your products may no longer require a degree in chemistry, it’s still a pain point for many of us.


The Most Popular Beauty and the Beast tale

Apart from the Disney version (of course), readers are most familiar with the shortened tale by Jeanne-Marie Leprince de Beaumont (1711 – 1780). Beaumont pared down the list of characters of Beauty and Beast and simplified the tale to transform it into a quintessential fairy tale. This tale was first published in 1756, under the title La Belle et La Bête as ‘a tale for the entertainment of juvenile readers. The changes Beaumont made to Villeneuve’s tale tell another story too, reflecting the social concerns and political changes happening in France at the time.

‘Beauty and the Beast’ – The Fairy Book, Warwick Goble, 1923.


Cosmetic Box of Kemeni - History

Posted on: 11 . 30 . 12 by R.S. Fleming

We hope you enjoy the articles and short stories presented here, and will join Kate in her adventures for many years to come.

Upon request, you will receive an inscribed copy of Kate Tattersall Adventures in China with every donation of $10 or more plus shipping. Please use the Contact Page to provide your shipping address and we will reply with your total.

Like any fashion, make-up went through highs and lows of popularity through the centuries, indeed, from decade to decade. This article will concentrate on Britain in the 1800s, up to and including the early Victorian era. It by no means applies to other parts of the globe, and does not cover all the different tastes and divisions of style that existed. Remember, there are always exceptions in every circumstance. A point of clarification make-up was not a term used commonly until after 1870.* Cosmetics referred to anything applied to the skin of a medicinal nature, and embellishments were pastes, powders and paints, used to alter appearance. People with acne or smallpox scars, or similar disfigurements, often wore pastes to smooth their complexions. All of these products were purchased at local apothecary (pharmacist) shops and through doctors or, for the very wealthy, ordered from specialist dealers abroad. There were also home-made versions, and even the poor where known to indulge. So, yes, people did wear make-up throughout the 19th century, subtly and garishly.

Here we have a macaroni (circa 1780) and dandy (1818) at their “toilet tables” getting ready for their day. Note the posture and waistline of the dandy indicates a corset. On the right is a drawing of George “Beau” Brummell.

During the Regency (1811-20) and Napoleonic Wars (1803-15), aristocratic and affluent men in Britain started to move away from the dainty silk outfits, wigs, and heavy face pastes and paints that had been popular at court, peaking with the macaronis in the late 1700s, and continuing with the fashionable dandies. Probably the largest influencing trend to adopt more masculine appearances was the wars, as Admirals and Generals became national heroes, so the wealthy gentlemen emulated the “rugged” look. The suits and primping were still far from a soldier on campaign, but at least they proved more practical. Having the Prince Regent abandon his wigs and adopt minimal make-up, trousers (known as pantaloons), waistcoat and topcoat, as so famously influenced by Beau Brummell (1788-1840), meant the dress at court changed to reflect these tastes. Note: Men continued using pastes as moisturisers, to help heal and hide blemishes and scars. (For further information on men wearing make-up click here.)

Ladies from late 1790s to 1830, revealing the popularity of very pale complexions with rosy cheeks, somewhat red lips, and perhaps a bit of eye-liner. The most ostentatious adornment in these portraits is a pearl necklace.

Ladies had already gone to limited use of make-up during or soon after the French Revolution (1789 to 1799), rouge being the exception. Clergymen preached against “painted ladies” pointing to Jezabel and godless heathens around the world as examples of ill repute. The Church of England, along with Britain’s empire building, was determined to bring purity and modesty to women of all lands. Queen Victoria denounced painted faces as vulgar, but it was later in the era with her prolonged mourning period, and not until the 1870s with an economic depression that minimalism became the strictest, only to swing back again in the 1880s with the “professional beauties” and completely abandoned in the “Naughty Ninties.” (For more on these societal changes and the Victorian feminine ideal, click here.) In the 1840s, only prostitutes and actresses, who many considered of the same ilk, embellished their appearance with excessive paint and gaudy jewellery however, limited use was the rule for most ladies. By about 1850, as only the most effeminate of dandies were still applying make-up, women were adopting subtle applications, and wearing more precious adornments. It was during this decade Crème Céleste became popular, which was a mixture of white wax, spermaceti (from an organ inside sperm whale’s head), sweet almond oil, and rosewater. This facial paste had moisturising properties, but it also hid blemishes and provided a light smooth complexion. It developed into a common emollient and cosmetic remover, soon known as cold cream.

Portraits from the 1840s to 1860s.

As part of their “toilet” in the morning, ladies of leisure would ensure well plucked eyebrows, perhaps trim their eyelashes, and daub castor oil onto their eyelids and lashes. To hide freckles, blotches, or redness, they could dust on rice powder, zinc oxide or, the most expensive option, pearl powder, which was a mixture of chloride of bismuth and French chalk (talc) and provided a silky white and lustrous cosmetic powder. On their lips they might apply a clear pomade (like beeswax) for a shine and to provide protection from the elements, and some contained dye to discreetly accentuate the lip colour, crushed flowers and carmine (made from the female cochineal insect) being favoured. Many recipes for lip salve included evergreen bugloss, also known as alkanet, a common weed with blue flowers that provides red dye, the root in particular (but does nothing for chapped lips). To review some 19th century cosmetic recipes click here. For a healthy complexion, and to contrast the very pale skin of the privileged class, red beet juice or a carmine dye could be massaged into the cheeks. For bright eyes, a drop of lemon or orange juice in each eye would be used, and was considered a cleansing method. Poisonous belladonna was also dropped into the eyes causing the pupils to dilate, creating a luminous glow, but clouding vision. People with cataracts were prescribed belladonna Queen Victoria used it in her declining years rather than have surgery. Eye paint (eyeshadow) was popular, red and black, used excessively by “fallen women” but very subtly by respectable ladies (more like eyeliner), who would deny wearing it and be insulted if anyone ever dared to ask. Eye paint was made of mixed lead tetroxide, mercuric sulphide, antimony, cinnabar, vermilion, and secret ingredients. Another choice was to put beeswax on their lashes, then apply any number of black powders, from soot to crushed precious stones. (Kate Tattersall favoured lightly coloured lip balm, subtle eye paint, and on occasion a dusting of pearl powder.)

Two lovely “toilet table” chests from the 1850s, of rare wood and bound with brass, lined with lush velvet, both would likely have mirrors in the lids and amongst the various containers include scissors, tweezers, medicine spoons, corkscrews, bodkins, boot hooks, knives, &c.

How did ladies of the nobility and gentry hide their use of pastes, paints, and powders? By including the products in their toilet chests, designed for use on their dressing tables and for travel. Within these expensive little boxes were medicinal cosmetics, and all the application tools, but then the vilified embellishments as well. Some chests were crafted with secret compartments. An imported box of make-up could easily be emptied and discarded, the products re-bottled and placed amongst acceptable skin creams and treatments, many provided by doctors and therefore totally respectable. In particular, prescriptions were an ideal excuse for older ladies to coat their faces with a paste, achieving a light-coloured even coverage, and the charming bloom of youth. Middle-class women often couldn’t afford their own toilet chest, but they could purchase a medicine chest for a reasonable price, and hide appearance enhancers in with the tonics and balms. The products were all readily available at any apothecary shop, and a discreet lady could send a servant to the next town for purchases that might prove embarrassing.

Two ends of the spectrum. A plain apothecary’s chest from London, Taylor Bros of Cavendish Square, 1860, but with a secret compartment, and an elegant travel case including a hidden document wallet, gold plated cutlery, mother-of-pearl handles, sewing kit, pens and inkwell, numerous spare cut-glass containers, &c. Both would have served well to hide a lady’s make-up.

If you would like to peruse hundreds of portraits of wealthy ladies from 1480 up to 1914 please visit the Grand Ladies website.

“Lizzie, since the reader first knew her, had begun to use a little colouring in the arrangement of her face… there was the faintest possible tinge of pink colour shinning through the translucent pearl powder. Anyone who knew Lizzie would be sure that when she did paint she would paint well.” The Eustace Diamonds by Anthony Trollope, first published in 1871 as a serial in the Revue bimensuelle.

“Half the girls do it, either paint or powder, darken their lashes with burnt hair-pins, and take cologne on lumps of sugar or belladona to make their eyes bright. Clara tried arsenic for her complexion, but her mother stopped it,” said Fanny. An Old Fashioned Girl by Louisa M. Alcott, first serialised in the Merry’s Museum magazine in 1869.

Trivia: By the late 1800s women were using blue pencils to trace their veins. Powders were available with blue and lavender tints. This allowed women to appear very pale even in the yellow aura of gas and candle light.

*The earliest quote I could find where the term “make-up” is used to denote an application to the face, appears in “The Pearl of the Antilles, or, An Artist in Cuba” by Walter Goodman, 1873. In it he uses make-up to describe the various ways he alters his appearance for the stage. Other quotes I’ve found from that decade are likewise always in reference to the theatre.


Subscribe to Our Newsletter

With governments getting involved in the sometimes misleading world of beauty advertising, cosmetics companies are going to have to ease up on the airbrushing, as L’Oréal just learned the hard way. The UK government recently released guidelines limiting the use of misleading ad alterations, and the American Medical Association recommended similar measures here in the US. The UK is definitely putting its money where its mouth is, and just banned a series of ads featuring Julia Roberts and Christy Turlington.


How ColourPop Became the Most Popular (and Most Mysterious) Beauty Brand on the Internet

Established beauty brands like Urban Decay and Anastasia Beverly Hills have found popularity on social media among beauty vloggers and Instagrammers, and subsequently the millions of people who follow their every move. But now, so-called Insta-famous beauty brands are really starting to take over the space. One in particular, the almost two-year-old, Los Angeles-based brand ColourPop, burst onto Instagram in all of its colorful glory and captured the hearts — and lips — of seemingly everyone. While beauty influencers raved almost unanimously about the inexpensive products, an undercurrent of suspicion and conspiracy theories popped up surrounding ColourPop. So what est the deal with this brand anyway?

The founders, siblings Laura and John Nelson, made a conscious decision to market ColourPop specifically via social media to a primarily millennial audience. Vloggers like Coffee Break With Dani and Kathleen Lights were early adopters who talked about the brand on their channels. Ça a marché. ColourPop now boasts 1.6 million followers on its Instagram account and gets daily mentions by vloggers and makeup enthusiasts.

But when you use social media as your main form of communication, you also have to deal with the downsides that come with that — plus, a brand launching solely via social media is still a very new phenomenon. The medium notoriously makes users think they&aposre really getting to know the person or entity they&aposre following, but it&aposs really just a tightly controlled image and fa󧫞. Intellectually everyone knows this, but it&aposs hard to remember when you&aposre admiring a colorfully (and carefully) curated account. ColourPop suddenly appeared in everyone&aposs feeds as a disembodied social media account full of perky millennial-isms and pretty makeup pictures. The problem (at least this is my working theory) is that there was no origin story associated with it, which was disconcerting to some. On Reddit&aposs popular makeup subreddits, users started questioning the brand, calling it "shady."

Articles Liés

ColourPop is Officially Launching at Sephora

The Instagram-Famous Makeup Brand You Haven&apost Heard of Yet

Hey, Quick Question: Are These Brands Blatantly Ripping Off Glossier?

People love a compelling origin story. Think about Linda Rodin mixing up oil in her kitchen with supermodels in the &apos90s before she launched her cult-favorite, now Estພ Lauder-owned, product line. That kind of narrative personalizes a brand. With ColourPop, it’s almost like the Wizard of Oz – there’s a man behind the curtain who no one can quite figure out. The Nelsons first launched Seed Beauty, the parent company of ColourPop, with the stated mission on their website of "chang[ing] the business of beauty forever. Unlike any other cosmetics company, we combine under one roof: venture capital, brand design, brand incubation and complete vertical integration — from brand design through R&D and manufacturing. The goal is to bring a rapidly accelerated brand to market as quickly as possible to get &aposreal&apos customer feedback. The feedback is then used to accelerate, pivot or adjust the brand as needed." Three more brands, ColourStyle, Jupe and Fluid Beauty are named as brands that are coming soon, as well as two "confidential" acquisitions. While this is a perfectly legitimate business model, beauty junkies are pretty passionate about well, everything, and seem to want their companies to have a soul. What Seed Beauty is doing is capitalism at its finest. As Laura Nelson said via email to me, "It&aposs all about applying the fast fashion model to beauty." And you can&apost get much more soulless than that.


Voir la vidéo: Kemiön keskustaa. Centre of Kemiö 2017 4K, Kemiönsaari, Suomi, Finland (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Artus

    Quel beau message

  2. Lynessa

    Une option intéressante

  3. Jorie

    la phrase très drôle

  4. Teague

    êtes-vous sérieux?



Écrire un message